Franchise de TVA : suis-je concerné ?

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA), créée en 1954, est une invention française s’appliquant aujourd’hui dans près de trente pays, principalement en Europe. C’est un impôt indirect proportionnel, calculé sur le prix de vente hors taxes de tous les biens et services. Les exportations sont exonérées de la TVA française mais subissent la TVA du pays de destination. La banque, les activités médicales ou le secteur associatif sont exonérés de TVA mais sont soumis à une taxe spécifique sur les salaires.

Le régime de la franchise de TVA permet de facturer en exonération de TVA sous condition de chiffre d'affaires

Saviez-vous qu’il est possible d’être exonéré de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ? Micro-entreprise ou pas, en fonction de votre chiffre d’affaires et de votre activité, vous pouvez en effet relever de la franchise en base de TVA. Autrement dit, si vous remplissez certains critères, vous n’êtes pas redevable de cette taxe. Quelles sont ces conditions ? 

Pour bénéficier de la franchise en base de TVA, le chiffre d’affaires annuel hors taxes ne doit pas dépasser :

  • 82 800 € l’année civile précédente pour les activités de commerce et d’hébergement (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ruraux, meublés de tourisme) ou 91 000 € l’année civile précédente, lorsque le chiffre d’affaires de l’avant dernière année (l’année n-2) a été inférieur à 82 800 € ;
  • 33 200 € l’année civile précédente pour les prestations de service et les professions libérales relevant des BNC et des BIC ou 35 200 € l’année civile précédente, lorsque le chiffre d’affaires de l’avant dernière année (l’année n-2) a été inférieur à 33 200 €.

Le professionnel qui relève de la franchise en base doit facturer ses prestations ou ses ventes en hors taxe.

Sur chaque facture doit figurer la mention « TVA non applicable – article 293 B du CGI » .

La TVA ne peut donc pas être déduite ni récupérée des achats de biens et de services effectués pour l’activité.

Le professionnel peut renoncer à la franchise en base en optant pour le paiement de la TVA.

  À savoir :

le paiement des achats en franchise de TVA livrés hors de l’UE est de 90 jours au plus tard. Ce délai doit être précisé dans le contrat de vente.

Quels sont les seuils de chiffre d’affaires pour bénéficier de la franchise de TVA ?

Quels que soient le régime d’imposition et la forme juridique de votre entreprise (micro-entreprise ou pas – hors exploitants relevant du régime simplifié agricole), vous pouvez opter pour la franchise de TVA, du moment que votre chiffre d’affaires reste dans les seuils indiqués ci-dessous :

Quelles sont les conséquences d’une sortie du régime de la franchise en base de TVA ?

La sortie du régime de la franchise en base de TVA à pour conséquences :

  • les opérations effectuées sont soumises à la TVA dès le 1er jour du mois du dépassement.
  • les opérations réalisées à compter du mois de dépassement, qui n’avaient pas été soumis à la TVA, doivent faire l’objet de factures rectificatives
  • le droit à déduction de la TVA peut être exercé sur les dépenses intervenues dès que professionnel devient redevable de la TVA.

Pour appliquer la TVA sur ses factures, le professionnel, devenu assujetti redevable, doit obtenir un numéro de TVA intracommunautaire. Ce numéro lui est transmis par son service des impôts des entreprises (SIE).

Quels sont les avantages de la franchise de TVA ?

La franchise en base de TVA est destinée à alléger les obligations fiscales des petites entreprises. En en bénéficiant, vous n’êtes pas redevable de cette taxe et vous n’avez pas de déclaration de TVA à faire. En contrepartie, vous ne pouvez pas déduire la TVA que vous payez sur les achats réalisés pour les besoins de votre activité.

Comment mettre en pratique la franchise de TVA ?

Si vous bénéficiez de la franchise en base de TVA, il vous suffit d’inscrire la mention « TVA non applicable, article 293 B du CGI » sur toutes les factures destinées à vos clients. C’est en effet cet article du Code général des impôts qui fixe les conditions de la franchise. Attention, dans ce cas, à ne jamais faire apparaître de montant de TVA sur vos factures. Comme le signale la DGFiP, « toute TVA facturée vous serait réclamée ».

Franchise de TVA : suis-je concerné ?
5 (100%) 1 vote

Fermer le menu