Le monde du travail est en constante mutation ! Il est désormais exceptionnel qu’une même personne fasse la majorité (voire toute) de sa carrière au sein de la même entreprise. De plus, au-delà du changement d’employeurs, nombreux sont ceux qui songent à une reconversion professionnelle.
Certains changent même de métier plusieurs fois dans leur vie professionnelle.

Pourquoi changer de métier ? Quelles sont les démarches pour changer de métier ? Se reconvertir dans les métiers du secrétariat / assistanat !

Il existe plusieurs raisons, toutes légitimes, qui mènent au changement de métier :

  • La mobilité professionnelle : la perte d’un emploi ou un licenciement économique sont souvent l’occasion d’une remise en question professionnelle et d’une réflexion sur une éventuelle reconversion.
  • La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut également obliger à changer de domaine d’activité
  • Le désir d’évolution peut mener également au changement de métier (envie d’un emploi plus valorisant ou davantage stimulant, changer de secteur d’activité professionnelle ou d’environnement de travail, valider son expérience par un diplôme, acquérir des compétences complémentaires …) Enfin, il y a ceux qui souhaitent créer leur activité professionnelle en créant leur propre entreprise.

Changer de métier peut donc s’avérer judicieux pour :

  • Découvrir un autre poste, un autre secteur
  • Gagner en motivation et dynamisme
  • Multiplier vos expériences
  • Changer d’équipes de travail et de hiérarchie
  • Faire valoir votre potentiel et vos compétences
  • Aspirer à une meilleure rémunération

Quelles sont les démarches pour changer de métier ?

Changer de métier n’est pas chose anodine car cela peut avoir un impact au quotidien (rythme de vie, conséquences financières …).
Un certain nombre de démarches doit être réalisé au préalable :

  • Réflexion personnelle (pourquoi ?, peser les enjeux …)
  • Bilan de compétences pour faire le point sur vos objectifs de carrière, vos atouts, vos compétences et vos aspirations.
  • Étude du marché de l’emploi; Quels sont les secteurs qui recrutent ?
  • Quels sont les métiers qui ont la côte ?

Quels seront les métiers en vogue ces prochaines années ?

Pour confirmer son projet de reconversion professionnelle, il est fortement recommandé d’interroger des professionnels de la filière visée ou de se rapprocher des experts dans les écoles (partage d’expérience). Internet peut également fournir des témoignages. Des stages d’observation ou/et de mise en situation professionnelle peuvent également être envisagés.
Identifier les formations menant vers le métier ciblé. Pour les demandeurs d’emploi, Pôle emploi est l’interlocuteur en formation. De leur côté, les salariés peuvent solliciter leur entreprise en informant leur manager lors de l’entretien annuel afin d’intégrer le plan de formation et d’obtenir une autorisation d’absence. Ils peuvent également s’orienter vers leur OPCA pour vérifier si des formations sont envisageables en dehors de leur temps de travail et si celles-ci sont éligibles au compte personnel de formation ou non (et donc à un financement). Les organismes de formation, les centres de formation des apprentis ou les écoles proposant l’alternance peuvent également apporter de l’information.

Se reconvertir dans les métiers du secrétariat / assistanat :

Avant de se lancer dans un parcours de réorientation vers les métiers de l’assistanat, il est important de vérifier la cohérence de son projet de reconversion ainsi que sa viabilité :

Tout d’abord, en se posant la question : Est-ce que l’idée que je me fais des métiers de l’assistanat est proche de la réalité 

Les missions d’une assistante peuvent être très variées mais les responsabilités les plus courantes incluent :
Le traitement administratif (frappe de courrier, mise en forme de document, …)
La transmission des informations (e-mail, notes, fax, …)
La gestion de planning
La facturation
Le recouvrement
Le suivi et la coordination de dossiers / projets …

Ai-je des prédispositions naturelles pour les métiers de l’assistanat ?

Les tâches d’une assistante / secrétaire varient d’une organisation à l’autre mais il faut réunir à minima certaines qualités et compétences pour pouvoir y prétendre :

  • Bonnes capacités rédactionnelles (orthographe irréprochable) et de synthèse
  • Bonne présentation et expression orale
  • Sens de l’organisation
  • Esprit d’initiative et autonomie
  • Gestion des priorités
  • Sens du contact et du service
  • Sens de la communication
  • Dynamisme et discrétion à la fois
  • Maîtrise des logiciels courants de bureautique
  • Maîtrise éventuelle de langues étrangères (anglais notamment).

Viabilité du projet de reconversion dans les métiers de l’assistanat

Un projet de reconversion, quel qu’en soit l’objet n’a de sens que s’il est viable. Des études tendent à démontrer que la filière du secrétariat et de l’assistanat offre peu de débouchés (plus de demandeurs que d’offres d’emploi).

A priori, ce constat est peu encourageant pour les candidats à la reconversion mais l’interprétation des statistiques nationales mériterait d’être affinée :

Certes, sur le marché ouvert, dans l’heure qui suit leur diffusion, il n’est pas rare de voir plusieurs candidatures en réponse à des offres d’emplois publiées pour des postes de secrétaires ou d’assistant(e)s.
Mais ces offres d’emploi ne sont pas totalement représentatives du marché de la gestion administrative : les besoins sur le marché de l’administratif ont été évalués à 477 milliards de CA en 2014 sur le seul marché des TPE en France (qui représente plus de 2 millions d’entreprises). Le potentiel de ce marché est donc colossal, même s’il ne fonctionne pas tout à fait de la même façon que les autres structures.

Vous recherchez une prestation de secrétaire indépendante ?

Reconversion professionnelle : les métiers du secrétariat et de l’assistanat
5 (100%) 1 vote

Fermer le menu