Micro-entreprise : quelles sont les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre ?

En lançant votre micro-entreprise (ex auto-entreprise), vous vous posez sûrement de nombreuses questions sur vos financements. Le point sur les principales aides accessibles aux micro-entrepreneurs.

Les aides publiques nationales :

Lorsque vous créez votre micro-entreprise, vous pouvez prétendre à différentes aides sur tout le territoire. 

Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE)

En créant votre micro-entreprise, vous pouvez continuer à percevoir vos allocations d’aide à l’emploi (ARE). Le montant de l’ARE auquel vous avez droit est calculé en fonction des revenues que vous aurez déclaré. 

Aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE)

Vous pouvez choisir de remplacer vos allocations d’aide à l’emploi, versée mensuellement, par l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE). Cette aide à été crée pour que vous receviez vos allocations chômage sous forme de capital. Elle est versée le jour de la création de l’activité. Son montant est égal à 45% du montant des droits à l’ARE restant à verser lors du début de l’activité. 

Aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE)

Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier de l’aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), qui vous permettra d’être exonéré de charges sociales pendant trois ans après la création de votre activité. 

Les aides publiques régionales :

En fonction du lieu où vous habitez et de votre projet, votre conseil régional, votre département, des associations ou d’autres acteurs, peuvent proposer des aides. Certains concours peuvent aussi vous permettre d’accéder à des prix avec une récompense financière.

Exonération de la cotisation foncière des entreprises la première année

Le micro-entrepreneur est exonéré de la cotisation foncière des entreprises (CFE) au titre de la première année. Les années suivantes, il doit payer la CFE, dans les mêmes conditions que tout créateur d’entreprise. 

Le micro-entrepreneur doit établie une déclaration initiale pour bénéficier de l’exonération de la première année d’activité.

Qu’est ce que la CFE ? 

La cotisation foncière des entreprises (CFE) est, avec la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), une composante de la contribution économique territoriale (CET). 

Exonération d'impôts sur les bénéfices dans certaines zones

Si vous souhaitez installer votre entreprise dans une zone franche urbaine (ZFU),  ou dans un bassin d’emploi à redynamiser (BER), vous pouvez être exonéré d’impôts sur les bénéfices à condition de ne pas opter pour les versements fiscal libératoire. 

Qu’est ce que la Zone Franche Urbaine ? 

Ca permet de favoriser le développement économique et le développement de l’emploi dans les ZFU, c’est à dire les territoires entrepreneurs par une exonération de l’impôts sur les bénéfices en faveur des entreprises qui créent des activités dans une ZFU. 

Les financements européens

Selon le secteur d’activité dans lequel vous vous trouvez, et votre situation géographique, vous pouvez peut-être obtenir une aide européenne. Cette aide peut se présenter comme une garantie, un prêt ou un investissement. 

Le moteur de recherche du site officiel de l’Union Européenne, europa.eu vous permettra de trouver des aides. Pour trouver des aides selon la taille de votre entreprise, vous pouvez sélectionner “jeune entreprise” ou “micro-entreprise” dans la catégorie d’entreprise. 

Micro-entreprise : quelles sont les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre ?
4 (80%) 4 votes

Fermer le menu